ÉTAGE 5: la biopsie suite…

biopsie cancer lymphome B

Vues : 102

La semaine du 18/02 tout s’enchaîne très vite, une prise en charge efficace pour que le prélèvement soit fait le plus rapidement possible ?
Heuuuu oui…. enfin surtout avant vendredi car c’est les vacances scolaires vous comprenez.

Blague à part, tout est huilé à la perfection, le système de prise en charge est hallucinant et je suis content d’être en France pour faire tout cela.

De toute façon, semaine chargée, des RDV pris un peu de partout, tu découvres la face cachée de la vie et de ta ville, celle des hôpitaux, des salles d’attente, on étudie ton corps par tous les moyens afin de préparer au mieux l’opération.

LE CHEF VOUS PROPOSE

Le RDV avec la chirurgienne est intéressant, je me retrouve à devoir choisir mon intervention, comme au restaurant:

LE MENU BEST OF LATÉRAL:
Ouverture sur le côté du thorax
Intubation avec un tuyau dans le poumon droit, un dans le poumon gauche
Pour accéder à la tumeur on dégonfle le poumon gauche le temps de l’opération
La respiration artificielle s’occupe du poumon droit restant
Il se peut que la tumeur colle au poumon du coup on l’a décollera
On prélève
On referme

LE MENU MAXI BEST OF:
Ouverture sur la poitrine en direct au plus proche de la tumeur
On écarte les côtes
On évite de couper l’artère (celle ci est pas vitale mais nécessaire pour un futur pontage, sait on jamais!)
On coupe pas la plèvre
On prélève
On referme

C’était à moi donc de choisir ?
Pour elle, les deux sont un “acte chirurgical”
J’aime cette approche, on m’intègre dans le process et j’ai le choix, tout est clair et bien expliqué, les avantages et les inconvénients des deux menus.
Une approche donc “humaine” de l’acte avec une “participation” du patient dans son opération, avec des mots simples on comprend tout et ça me fait du bien.

Comme le chemin le plus court entre le point A et le point B à toujours été ma directive, je choisis le menu MAXI BEST OF.
Une opération d’une heure donc sous anesthésie générale blablabla tout le monde connait la routine.

Mais un truc encore TRÈS POSITIF dans cette approche de l’opération effectuée à la clinique de la SAUVEGARDE c’est que le jour de la biopsie, tu te rends à pied sur ta table d’opération.

EXPLICATIONS
T’arrive dans un bureau avec une infirmière qui te prends en charge, ce bureau fait office de sas entre la salle d’attente et le bloc.
Une fois que t’a reçu ton bracelet, tu vas enfiler ta tenue pour le bloc (bas de contention, magnifique veste dos nu plongeant, couvre chef en mousseline d’alpaga, le défilé peu commencer…)
Et là tu te retrouves à attendre dans un salon qui ressemble à la classe affaire d’Air France (ouai j’avais de l’argent à une époque 😉 confortablement assis sur des sièges moelleux à regarder la TV avec tes autres amis du défilé.

On vient te chercher, tu passes dans les artères des 10 blocs opératoires en pleine activité, la face caché de l’iceberg, tu entres sur tes deux jambes dans ton bloc à toi, tu découvres le staff, les instruments, tu t’allonges, on te parle, on te fais rire, on te rassure, bref j’ai bien l’impression qu’on va s’ouvrir une bouteille dans 2 minutes là ! Alleezzzzzzz

Vraiment cette approche est toute nouvelle (pour moi !) et complètement humaine.
TU te rends sur ta table d’opération, c’est hautement symbolique et profondément humain.
Les portes du bloc s’ouvrent sans rien te cacher, de faite ca te permet de carrément mieux vivre le moment que allonger sur un brancard à voir défiler les spots du plafond dégueu de l’hôpital.

Torse rasé, je suis prêt, respirez à fond Monsieur GENEVOIS et bon voyage !

Jusqu’ici tout va bien

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *