ÉTAGE 8: 12 jours de jeûne… Allo !?

Vues : 46

J’ai aucune idée dans quoi je me lance avec ce jeûne mais une petite voix intérieure me dit de foncer.

On est entre la biopsie et l’attente des résultats et je ne peux pas rester sans rien faire à ruminer. Je veux être acteur de ma maladie en plus de toutes les recherches que j’entame. Ce blog est aussi fait pour faire converger toutes les expériences (malades ou non), tous les compléments d’informations qui sortent des sentiers battus, j’archive et je ressortirais le tout.
Le monde est vaste, l’opacité tout autant et surtout dans ces moments on est vite perdus au milieu de tout et prêt à faire confiance à Docteur MboutoutAngouléLemomadgéOngouda, grand guérisseur vénéré, diet de ta carte bleue assurée…

Les premiers jours sont coriaces, l’envie de manger, l’envie d’avoir faim, l’envie d’avoir envie de manger, l’envie de mâcher, l’envie de partager un moment social si chers à notre condition humaine: LES REPAS.

Vous l’aurez compris, on est direct confronté à l’ENVIE et il faut donc s’efforcer psychologiquement de faire la part des choses entre l’ENVIE et le BESOIN.

J’ai envie de manger mais je n’en ai pas besoin.
Physiologiquement on peut tenir plus de 40 jours sans manger.
Les expériences “sans risques” peuvent facilement atteindre 21 jours.
Au delà une assistance médicale est souvent conseillée.

OBJECTIF FIXÉ: 21 jours de jeûne.

JOUR 1, 2 & 3

Jour 1, 2 et 3 ne sont pas difficiles, je maintiens une activité physique limitée mais quotidienne, je prends le temps, je fais des exercices de méditations, de respiration, de cohérence cardiaque, et je rencontre un ange pour m’aider dans mon cheminement, un ange qui m’enivre au quotidien de ses conseils et de ses effluves magiques.

Le voyage intérieur commence, attache ta ceinture Néo ca va envoyer du lourd !

Les sensations de faim son gérables, une grande gorgée d’eau et c’est la vie qui coule en toi.
La fatigue est acceptable, j’ai la chance de pouvoir l’accueillir car je me suis mis en arrêt de travail forcé.
On rentre dans la catégorie ALD (Affection de Longue Durée).

La lecture devient nourriture, le soleil ma recharge d’énergie.
Je me nourris d’eau et de soleil ? Ouai je deviens un arbre quoi.

DU 4 AU 9ième JOUR

Les sens sont en éveil, j’entends tout, je vois tout, je ressens tout, je sent des odeurs imperceptibles pour ceux qui m’accompagnent.
Un aigle, affuté.
Aucun mal nul part ou symptôme désagréable au contraire je me sent mieux dans mon corps et dans mon esprit.
Je sais pourquoi je le fais, le moral est bon, je dors comme un bébé, je maîtrise à la perfection mon esprit et à la manière d’une lampe, je m’éteins quand je veux pour dormir n’importe où ce qui, en temps normal, n’est pas envisageable.

Les journées sont longues quand tu n’as ni à préparer, consommer et nettoyer 3 repas dans la journée, environ 3h en plus par jour donc à faire autre chose comme, par exemple, en profiter pour repenser notre rapport avec la nourriture.

On croit que l’on peut pas faire, on fait et on réalise qu’on peut le faire.
J’ai repris confiance en moi, en mon corps, en arrêtant de manger.
C’est une phase importante quand ton corps s’auto-détruit.

DU 9 AU 12ième JOUR

9ième jour, la première phase d’auto-wash terminée (c’était long ! mais on efface pas 39 ans à raison de 3 repas par jour comme ca !), l’accueil d’une vitalité qui vient de je ne sais où.
Je ne pense plus à manger, je suis sevré, je peux te cuisiner un plat ou faire le marché sans ressentir le besoin de manger, je marche, je boss un peu, j’ai une vie sociale limitée mais nécessaire et surtout je me retrouve avec moi même dans des séances intenses.

Sur des rails ! On dors moins car on en à moins besoin tout simplement.
Rien ne peut plus m’arrêter dans mon jeûne, moins de force physique mais perte de poids qui compense, en tout j’ai perdus 6 kilos en 12 jours et 10 kg depuis 3 semaines, je ne fais pas ca pour ca mais le poids est un indice physique à prendre en compte dans le déroulé du jeûne pour éviter la dénutrition mais vu les réserves j’suis largeeeeee.

La famille et les amis sont surpris de ma démarche et tombent (pas tous !) dans le même panneau:
mais tu vas t’affaiblir !!! perdre ton immunités !! dégrader ton mental !!! perdre tes forces !!!

Le corps médicale on en parle même pas… une réaction allergique à ma démarche… aucune ouverture d’esprit… je passe pour un fou…

À partir du 6ième jour, je me suis autorisé :
– un jus de bouillon de légumes le soir (le jus de cuisson des légumes, pas les légumes !)
– de l’eau toujours et encore sous toutes ses formes (tisanes)
– une solution alcalinisante pour ré-équilibrer l’acidité de mon corps (le jeûne à tendance à acidifier le corps, le cancer kif l’acidité pour se développer)

LES RÉSULTATS DE LA BIOPSIE

C’est donc à jeun depuis 9 jours que je me suis rendu au RDV compte rendu de la biopsie.
C’est étonnant avec quelle facilité à jeun on contrôle largement mieux ces émotions, elles ne nous envahissent plus.
Elle m’annonce donc comme vous le savez depuis le début un LYMPHOME B DIFFUS À GRANDES CELLULES DU MÉDIASTIN DE 10 X 6,7 CM
Aucune opération chirurgicale possible.
Mise en place d’un traitement de chimiothérapie.
J’émets des doutes qu’en à ce traitement et je me vois annoté d’une conclusion sur mon dossier que voici:
Patient (client ?) TRÈS retissant à la chimio, il affirme avoir bien compris ce jour que son pronostic vitale était engagé. (cf. extrait audio)

Dossier transféré au CHU de Lyon Sud, merci, au suivant.

Jusqu’ici tout va bien

PS: pour toutes vos questions concernant le jeûne, je ne pourrais pas répondre à chacun/chacune en privé mais je noterais les questions les plus fréquentes que je regrouperais en un post, une sorte de FAQ pour vous aider. Je vous le répète, je suis loinnnnnnnnn d’être un expert en la matière mais si je peux aider

Tags: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.