ÉTAGE 10: CHI FU MIO

Vues : 59

Y’a des matins je me lève et j’ai envie d’oublier. Tout est fait pour: le soleil, l’odeur du café, la radio FM, le pain grillé, une perspective de journée bien remplie, du boulot, peut-être même un déjeuner en terrasse, un apéro avec des amis…

Et puis, une simple douche te vide ta batterie en dessous de 0. Retour à la réalité, à ma réalité.

J’ai encore une semaine de “vie normale” avant le début du traitement chimiothérapique.

Je rencontre des gens sur mon chemin, des éclairés, des lumineux, des perchés, des connectés, des ultra-sensibles, des passionnés… des comme moi en fait.
Je les aime ces êtres, d’un amour universel et pure.
Ils se reconnaîtrons.

La veille je partage une bouteille de rouge en Divine compagnie, à huis-Clo, la vie est belle putain.

LE JOUR J

Levé avant que le réveil sonne: je suis prêt.
Direction Lyon SUD.
L’équipe prend ses repères de bretelles de sortie, de carrefours et autres raccourcis… ce chemin va faire partie de notre vie pendant un petit bout de temps.

OPÉRATION: installation de la chambre implantable sous anesthésie locale, un cathéter dans la jugulaire relié à un boîtier sous cutané sur le pectoral (2cm de diamètre).

PONCTION LOMBAIRE: on prélève et on injecte de la chimio en directe live pour empêcher qu’elle remonte au cerveau, Space Montain activé.

CHIMIOTHÉRAPIE: plusieurs poches qui te prépare au traitement + le traitement distillé en toi en 4h30 + d’autres produits de toutes les couleurs… Station orbitale en vue..

ALCHIMIE

Je m’effondre de tout mon être.
Ça y est… des mois que tout cela dure et cette étape est cruciale.
Mon corps tombe, une sensation de chute infinie et pourtant le lit n’est pas bien creux.

Les sensations sont nouvelles, je vois, j’entends mais commander mon corps me demande trop d’énergie.
Signe qu’il à besoin de toutes les ressources nécessaires pour travailler.
Je lutte un instant histoire de garder le contrôle mais plus les poches passent et plus j’obtempère…

Je ne veux plus jouer avec lui, j’ai compris.
Je le considère tel mon allié d’ici bas et quel beau cadeau j’ai. Il est temps de te régénérer mon brave.

Je vois dans le regard de mes proches et j’imagine: voir son frère, son fils, son ami, son amour crâne rasé allongé blafard sur un lit d’hôpital section hématologie, relié à un boîtier de chimio.

J’ai déposé mon corps devant les portes du Temple.
Je l’abandonne entre les mains des initiés.
Ils m’aideront dans ma transformation.
Je pars réfugier mon esprit et mon âme dans ma caverne.
Je n’ai plus peur.

Jusqu’ici tout va bien.

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.